Stage étho le 16/9 à 14h-avec Fiona Dib

Propriétaires extérieurs bienvenus ! Pour vous inscrire : appelez le 06 88 32 35 58 !

Si vous cherchez à mieux comprendre et communiquer avec votre cheval, afin de créer une vraie relation de partenariat, cette initiation éthologique est pour vous !

Qu’est ce que l’éducation éthologique ?

L’éducation éthologique est une méthode d’éducation bienveillante, à partir de l’analyse du comportement que les chevaux adoptent entre eux.

Développer sa compréhension du langage corporel du cheval, savoir communiquer avec lui dans sa langue, lui apprendre à se sentir en confiance dans le monde des humains

Devenir un référent pour lui, être essentiellement sur du non verbal, puisqu’ils communiquent par la gestuelle, le corporelle ainsi que l’intention (énergie).

Je suis monitrice d’équitation spécialisée en éducation éthologique, j’ai été formée à l’école internationale de LA CENSE, et passé mon BPJEPS.

Le programme du stage

Une demi-journée avec un maximum de 6 couples homme-cheval participant :

  • présentations, échanges, attentes, et support video (30/’45 min)
  • pratique collective – degré 1 (1h30)
  • atelier entre cavaliers (15 min)
  • aborder de la liberté – connecté son cheval (30 min)

Tarif : 65 euros/personne (à régler directement à l’intervenante).

Le stage sera suivi d’un apéritif, offert par la pension.

Pour vous inscrire : appelez le 06 88 32 35 58 !

Propriétaires extérieurs aux écuries bienvenus ! 

 

En savoir plus sur l’équitation éthologique

Le principe de cette méthode est avant tout la compréhension. Comprendre et accepter que le cheval, espèce différente de la nôtre, pense et interprète les informations extérieures sur des bases différentes, agit en fonction de motifs différents et ressent des émotions différentes des nôtres dans une même situation.
L’évolution humaine s’est traduite par notre acquisition d’une structure mentale et psychologique complexe et variée, dont les nombreuses facettes, parfois contradictoires, se reflètent dans notre attitude corporelle.
Or c’est justement cette attitude corporelle que les chevaux déchiffrent et interprètent en fonction des priorités qui leur sont propres. C’est pourquoi il est fondamental de comprendre tant ce qu’ils expriment que ce qu’ils « lisent » en nous, pour favoriser ce que nous voudrions leur faire comprendre. Car même si nous ne nourrissons aucun désir de malmener notre cheval, il sera susceptible de céder à ses réflexes de fuite et de défense tant qu’il lira en nous les signaux subtils qu’il a appris à reconnaître comme une attitude prédatrice.

La structure mentale d’un cheval se construit autour de la notion de sécurité, déterminante pour son interprétation de l’environnement dans lequel il évolue. Lorsqu’il se dirige vers un objet, surtout s’il est inconnu, le cheval préfère envisager un détour, ne serait-ce que du regard (un œil toujours vers la sortie). Il atteint son objectif par paliers, en s’approchant et s’éloignant alternativement, faisant baisser le stress dû à la peur et gagnant en confiance, ce qui lui permet de se livrer à une certaine curiosité.

À la notion de sécurité est très liée celle de hiérarchie : le leader du troupeau est celui en qui l’on a confiance en ce qui concerne la direction à suivre (il sait par où fuir, mais aussi où se trouvent nourriture, eau et abris) et l’attitude à adopter (doit-on se tenir prêts à fuir où pouvons-nous nous détendre?). Un bon leader sait se faire respecter d’un coup d’œil et d’une demi oreille… C’est la raison pour laquelle il est vital pour un cheval de savoir en permanence quelle est sa position hiérarchique dans le groupe et donc de la tester. Cela ne signifie pas pour autant qu’un cheval soit « plus heureux » s’il est dominant : il a simplement, profondément, besoin de savoir. Ce réflexe de test de dominance est tellement inhérent à son état de cheval qu’il en est devenu un mode de communication.

Et c’est là que l’on se rencontre.

Car l’être humain n’est pas qu’un prédateur ; il est capable de comprendre et de respecter la nature profonde de son compagnon équin et de se comporter en leader. Développer sa compréhension du langage corporel du cheval, savoir communiquer avec lui dans sa langue, lui apprendre à se sentir en confiance dans le monde des humains, voilà les objectifs de l’équitation éthologique. Au-delà de l’acquisition de nouvelles techniques, nous développons un savoir-faire associé à un savoir-être, dans une attitude cohérente et juste. Par le biais d’exercices, nous développons notre leadership, où respect mutuel, autorité sans agressivité et esprit de justice sont les mots-clefs.

cheval couché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s